Accueil
Ta (Température ambiante) - Température ambiante, également température ambiante basse. Dans la conception de traçage, Ta désigne la température de l'air environnant l'équipement de traçage au jour le plus froid. Voir aussi Ta (Δ T) .
Contrôleur de température... Un appareil interrupteur automatique qui déclenche un circuit de traçage électrique pour que Tp demandée soit maintenue, peu importe Ta.
Delta T (ΔT) - Différence de température. Généralement employé pour parler de la différence entre la température du tuyau voulue (Tp) et la température ambiante anticipée basse (Ta). ΔT est donc égal à (Tp-Ta).
Par exemple, pour maintenir la température du tuyau (Tp) à 40°F dans une zone où la température ambiante (Ta) peut descendre sous les -20°F, l'objectif du traçage est de maintenir une différence de température (ΔT) de 60°F.
Protection contre le gel - Une application traçage. Fait généralement référence au maintien de la température des tuyaux légèrement au-dessus du gel (Tp = 40°F - 50°F). La conception de la mise hors gel demande de simplement sélectioner un chauffage pour contrebalancer la perte de chaleur à travers l'isolation thermique. Les systèmes de mise hors gel sont caractérisés par un apport de chaleur faible et leur utilisation uniquement durant les mois d'hiver. Le terme « mise hors gel » est parfois utilisé pour parler d'applications de maintien de la température (Tp = 90°F ou moins).

Pour plus d'informations :

http://www.thermon.com/us/pipefreeze.aspx
Perte de chaleur - Le taux auquel la chaleur de l'équipement se répand dans l'atmosphère ambiante plus froide, exprimé en watts ou en BTY/heure. Le but d'un système de traçage est de récupérer cette perte de chaleur grâce à l'isolation afin de maintenir la différence de température voulue (ΔT ou Delta T). De ce fait, la première chose à faire dans la conception du traçage, c'est de calculer la perte de chaleur. Le calcul des pertes de chaleur comporte toujours trois facteurs :
1) ΔT (Delta T) ou (Tp - Ta)
Les dimensions du tuyau 2)
3)Type et épaisseur de l'isolation thermique

 

Rien ne peut empêcher le réchauffement final de toutes les zones à températures plus basses. Si deux zones adjacentes sont de températures différentes, les plus chaudes va continuer à perdre au profit des plus froides, jusqu'au moment où elles auront la même température. Les deux zones ont alors atteint l'équilibre thermique. La perte de chaleur peut être diminuée à un degré mesurable et prévisible en utilisant une isolation thermique. Mais le processus de perte de chaleur ne peut pas être éliminé. Cependant, il est possible de déterminer exactement quelle quantité de chaleur est perdue par une application donnée. Une fois connue, il suffit de remplacer cette quantité pour compenser la perte de chaleur.

Conduction - La méthode de chauffage la plus efficace parmi les trois est de loin la conduction.. Cette méthode se base sur le fait que la chaleur va suivre le chemin de la moindre résistivité. L'air est un isolant thermique très efficace. Il convient donc de placer l'objet à chauffer en contact avec la source de chaleur et, ainsi d'éliminer toute barrière d'air entre les deux. L'objet chauffé comme cela pompe véritablement la chaleur de la source. Un bon exemple : un morceau de glace plongé dans un verre d'eau chaude. Les ciments de transfert thermique Thermon offrent des méthodes de conduction de chaleur optimales en éliminant les espaces d'air et en les remplaçant par des ponts thermiques hautement conducteur entre la source et l'objet à chauffer. La chaleur suit toujours le chemin de la moindre résistivité.
Transfert thermique - La chaleur circule (est transférée) toujours du point le plus chaud vers le point le plus froid. Elle suivra toujours le chemin de la moindre résistance pour atteindre le point le plus froid. Thermon utilise ce phénomène naturel pour son bénéfice, et celui de ses clients. La spécialité de Thermon est de faire voyager la chaleur d'une source de température plus élevée vers un objet plus froid en perdant le moins de chaleur possible.
Convection - La convection se base sur le fait que la chaleur monte. Cela représente un usage de la chaleur disponible plus efficace que la radiation. Un bon exemple : cuisiner au-dessus d'une source de chaleur.
Radiation - La manière la moins efficace de transférer la chaleur. La radiation est souvent utilisée pour chauffer des espaces clos. Un exemple : réchauffer un objet en le plaçant à proximité d'un feu. L'immense majorité de la chaleur est perdue dans l'atmosphère.
Mesure en Watt par pieds - Lorsque nous déterminons les caractériqtiques de pertes de chaleur d'un réservoir, nous déterminons la surface totale et l'énergie totale nécessaire pour chauffer. La raison : la section rectangulaire de la plupart des réservoirs. La mesure classique d'un réservoir est obtenue comme ceci : 20' de diamètre fois 20' de long. Par contre, pour la tuyauterie, celle-ci est généralement assez longue et donc, le diamètre n'est qu'une fraction de la longueur. On obtient classiquement la mesure comme ceci : 2" de diamètre par 200' de long. Pour cette raison, nous trouvons plus simple de parler de la caractéristique de perte de chaleur d'un tuyau en " Watt par pieds ". La mesure en Watt par pieds est facilement calculée en divisant l'exigence totale en Watt par la longueur du tuyau en pieds.
Puissance - La puissance, en watt, peut être comparée à une inondation.. Les dégâts seront directement proportionnels à la vitesse et à la force du courant. Le wattage est donc le produit de la force (en Volt) fois le courant (en ampère).

Les deux valeurs sont liées mathématiquement. De ce fait, si l'on connait une des deux, on peut facilement calculer la seconde. Pour cela, on utilise la loi d'Ohm.
Ampérage - L'ampérage, ou courant, peut être mortel. Une fraction d'ampère traversant votre corps peut vous tuer. Être à côté d'une source de haute tension équivaut à se tenir à côté d'une digue. La force potentielle est présente mais elle n'est que spéculation.
Résistivité - Exprimée en ohm (W), la résistivité est une propriété mesurable dans chaque objet physique. Les isolants électriques ont une résistivité élevée qui résiste au courant électrique. Les conducteurs ont une résistivité basse et laissent passer le courant électrique.

La résistivité est une caractéristique, pas une force. Tous les objets physiques ont un degré relatif de résistivité. Quand le degré de résistivité est élevé, on parle d'isolant. Lorsque le degré de résistivité est faible, on parle de conducteur.
Barrière étanche aux intempéries - En métal ou en plastique, parfois scellée au mastic, utilisée pour protéger l'isolation thermique de l'humidité extérieure. L'isolant thermique doit être sec pour freiner la perte de chaleur correctement.
Puissance - Valeur utilisée pour mesurer et décrire le résultat produit en forçant une tension à travers une résistance pour induire du courant. Exemple : les ampoules Plus haute est la puissance, plus chaude et plus brillante est l'ampoule. La puissance est le produit de la tension multipliée par l'intensité (courant).
Tension - Source d'énergie. La force potentielle qui peut être connectée à une charge afin de produire de la chaleur, de la lumière ou un déplacement.
Tp - Température du tuyau, température choisie, température de maintien - Dans la conception du traçage, Tp fait référence à la température voulue pour les contenus des tuyaux/conteneurs. (Voir Delta T [ΔT]).
Isolation thermique - Matériaux contenant de toutes petites poches d'air qui agissent comme des barrières empéchant la perte de chaleur Sèche et installée correctement, l'isolation thermique résuit (mais n'élimine pas) le processus de perte de chaleur d'environ 85 %. Humide, l'isolation thermique rend tout système de traçage inopérant. Les systèmes de traçage pour la mise hors gel ou la maintenance ne sont généralement pas efficaces pour le séchage des isolants mouillés car le traçage ne dégage que peu de chaleur.
Un problème d'isolation thermique (humidité, mauvaise installation, retrait des valves de maintenance,...) est la cause de problèmes de traçage de chaleur dans la majorité des cas. Une isolation thermique sèche, bien installée et entretenue est absolument nécessaire pour la conception et le fonctionnement d'un traçage de chaleur.

ThermaSeam

Pour plus d'informations :

http://www.thermon.com/us/products.aspx?prodid=13

Ruban chauffant auto-régulant - Tout cable chauffant dont la puissance produite augmente lorsque la température baisse et diminue lorsque la température augmente. Les cables chauffants auto-régulés utilisent une matrice en carbone avec éléments chaffant de résistances variables.
br> 

 

Pour plus d'informations : 

http://www.thermon.com/us/selfreg.aspx

Câble série de traçage à puissance constante -Un câble qui comprend un seul élément chauffant. La défaillance d'un seul élément entraine la défaillance du câble au complet. La longueur du circuit a un effet direct sur la puissance/pieds. La résistivité de chaque élément du circuit doit être prise en compte pour le calcul de la longueur des tuyaux, la perte de chaleur et la tension opérante.
Les câbles séries se répartissent en deux groupes de base :


1)  Flexible, câble recouvert de plastique pour le traçage des circuits plus longs (de 1000' à 5000').
2)  Semi-rigide, gaine en métal, câbles isolés par des minéraux pour les services hautes températures. Tp à800°F, températures maximales d'exposition 11 OO°F).

 

 

Pour plus d'informations :

 

http://www.thermon.com/us/seriesconstant.aspx

Ruban chauffant auto-limitant - Un câble chauffant à résistance parallèle qui va réduire sa puissance de sortie lorsque les températures augmentent mais qui n'a pas les courants d'appel élevés associés aux câbles chauffants auto-régulants. Ces câbles peuvent produire une puissance watt/pieds élévée.

Pour plus d'informations :

http://www.thermon.com/us/powerlimit.aspx

Câble de traçage à puissance constante parallèle - Un câble de chauffage qui contient une série de circuit de chauffage courts et indépendants. Des dommages localisés ne causeraient qu'une perte partielle de chaleur. La puissance en Watt-par-pieds est relativement stable sur une longueur de circuit jusqu'à plusieurs centaines de pieds. Pour les câbles parallèles, la longueur (avec des limites pratiques) est sans incidence.

 

 

Pour plus d'informations :

 

http://www.thermon.com/us/parallelconstant.aspx

Câbles chauffants à puissance constante -

Tout câble dont la puissance n'est pass affectée par les changements de température. Les câbles de traçage à puissance constante utilise les alliages d'éléments chauffant à résistivité fixée.  

 

Pour plus d'informations :

 

http://www.thermon.com/us/parallelconstant.aspx

Courant - Mesuré en ampère, il est le résultat de l'application d'un voltage sur une résistance. Pour un voltage donné, le courant augmente si la résistance diminue et inversément. En passant dans la résistance, le courant produit de la chaleur et de la lumière.
Disjoncteur - Un appareil interrupteur automatique qui va déconnecter un circuit en cas de courant excessif (ampères). Généralement causé par un court-circuit, un ampérage excessif peut présenter un danger pour les personnes et les équipements.
Circuit - Un système électrique complet comprenant une source d'énergie et une charge électrique connectée à des conducteurs électriques. Pour que le courant circule, le circuit doit être complet. Si le circuit électrique est rompu, intentionnellement ou accidentellement, le courant ne circule plus.
Traçage électrique pour mise hors gel et maintien en température - Tracer signifie suivre une voie ou une progression déjà établie. Le terme traçage vient peut-être du fait que les ingénieurs devaient indiquer sur les plans quelles canalisations devaient être chauffées.
L'intérêt du traçage est d'assurer l'utilisabilité du contenu du réservoir ou du tuyau, et ce même dans les conditions les plus extrêmes.


Thermon a une spécialité : appliquer de la chaleur là où elle est nécessaire et pas ailleurs. L'énergie dissipée dans l'atmosphère est de l'énergie perdue. Le traçage sur un plan de canalisations peut être représenté par une ligne pointillée suivant le tracé du tuyau (voir la figure ci-après). Chez Thermon, tout l'art consiste à appliquer l'énérgie nécessaire (et pas plus) au bon endroit (et pas ailleurs)

 

 

 

Pour plus d'informations :

 

http://www.thermon.com/us/pipefreeze.aspx

http://www.thermon.com/us/pipetemp.aspx